Transformation d’une maison

Située en périphérie bruxelloise, cette maison trois façades des années 70 était sombre, désuète et mal agencée pour notre mode de vie actuel.

L’architecte aussi maître d’ouvrage a décidé de revoir la distribution des pièces et de créer une annexe côté jardin afin d’obtenir un maximum de lumière naturelle.

Hormis le hall d’entré réduit à l’essentiel, c’est à dire une penderie, un espace de rangement et une toilette séparée, le rez-de-chaussée est un espace de vie ouvert comprenant cuisine – salle à manger – salon où une cassette intégrée à été installée.

Une large baie vitrée en recul par rapport à la façade existante s’ouvre sur une grande terrasse en pierre bleue.

L’escalier menant au premier étage a été déplacé afin de faciliter les circulations et créer une communication visuelle entre les étages.

Au premier étage, la chambre principale à laquelle est attaché un petit bureau, bénéficie d’une terrasse orientée plein Sud grâce au recul du mur du salon.

Les autre pièces, soit une chambre et une toilette séparée, n’ont pas été modifiées mais rénovées. La salle de bain a été ré-agencée et le mobilier a été dessiné sur mesure par l’architecte.

L’escalier menant au deuxième étage a été modifié afin de le rendre plus agréable.

Les volumes du deuxième étage ont quant à eux été totalement modifiés afin de créer 2 chambres, 1 salle de bain, 1 salle de douche, 1 WC séparé et un palier-aire de jeux pour les enfants tout en gardant un accès à la partie grenier restante.

L’uniformité des matériaux et des couleurs était une priorité du maître d’ouvrage. Cela se traduit par l’utilisation d’un plancher en chêne blanchi pour les 3 étages. Les escaliers qui relient les différents plateaux ont été, eux aussi, réalisés en chêne massif et traités pour obtenir le même ton que les planchers.

Les sols de la cuisine et des pièces d’eau ont par contre été recouverts de carrelage facile d’entretien.

La couleur prédominante pour les murs est le blanc. L’objectif poursuivi en choisissant cette couleur est de laisser s’exprimer les œuvres d’art qui elles-mêmes colorent les murs de l’habitation et créent une atmosphère chaleureuse.

L’architecte a dès le départ souhaité créer des espaces agréables à vivre, faciles à entretenir et comprenant un maximum de mobilier intégré et de rangements divers. Nos besoins à tous en matière de rangements au quotidien sont grands!

 Photographe: L. Brandajs

Une Brique dans le Ventre
  • 1
  • 1.9 K